Du chicozapote à l'arbre dynamite: les nouvelles espèces que nous sommes en train de planter

Apr 28, 2021 | écrit par:

Si, comme moi, vous n’avez jamais eu de talent particulier pour le dessin, il est fort probable que les arbres de vos gribouillages d’enfant ressemblaient à ceux que je faisais : deux lignes concaves pour le tronc et une seule ligne, potelée comme un nuage, pour le feuillage.

De temps en temps, quand je me sentais vraiment d’humeur, j’ajoutais quelques boules rouges au milieu du feuillage vert, laissant l’interprétation au spectateur  : pommes, cerises géantes, ballons coincés dans les branches.

En grandissant, j’ai abandonné le crayon et adopté le stylo. Et surtout, j’ai découvert que les arbres ne sont pas tous les mêmes et que chacun d’eux est capable d’apporter des bénéfices économiques et sociaux absolument surprenants.

Lever de rideau, je vous présente aujourd’hui les nouvelles espèces d’arbres que nous avons introduites dans certains de nos projets agroforestiers. Pour vous rafraîchir la mémoire sur ce que sont les systèmes agroforestiers et à quoi ils servent, lisez la suite ici. 

Sapotillier - Manilkara zapota

Cela ressemble au nom d’un ancien roi maya, vous ne trouvez pas ? C’est, en effet, un arbre typique d’Amérique du Sud que nous commençons à planter au Guatemala. Il se révèle très utile pour ombrager les cultures et pour lutter contre l’érosion des sols, car il développe un système racinaire extrêmement étendu.

Néanmoins, ce n’est pas un arbre qui se prend la tête. Il sait aussi manier l’auto-dérision puisque l’on a, pendant des années, extrait le chiclé de son tronc, l’ingrédient traditionnel du chewing-gum !

Murumuru - Terminalia Brownii

C’est un arbre vraiment résistant. Connu sous de nombreux noms différents comme les véritables célébrités (Mbarao, Muuku, Koloswo, Ibukoi, Harar et Baresa), il est capable de pousser dans des conditions particulièrement arides.

Il est typique de l’Afrique centrale et orientale, et sa popularité est également démontrée par le grand nombre d’abeilles qu’il attire pendant la période de floraison, de mars à juin. Nous plantons nos Murumuru au Kenya.

Arbre bombardier - Hura Crepitans

Pas de licence poétique ici, cet arbre fait réellement exploser ses graines comme des balles ! Lorsque les fruits sont mûrs, ils explosent littéralement en projetant les graines à grande vitesse jusqu’à 15 à 20 mètres de distance (certains disent jusqu’à 50 mètres, mais cela nous semble un peu exagéré). Est-ce que je vous incite à le trouver définitivement antipathique si j’ajoute que son tronc est couvert d’épines et que toutes ses parties contiennent une substance hautement toxique ? Il a son caractère, c’est vrai, mais nous, on l’aime autant que les autres, ne serait-ce que pour ses incroyables performances au lancer !

Corossolier - Annona muricata

Voilà, si je devais dessiner le corossolier, je le représenterais avec une paire de lunettes de soleil. C’est un type vraiment intéressant, un arbre tropical qui adore voyager. Aujourd’hui, on le trouve de l’Australie à l’Amérique, en passant par l’Asie et l’Afrique. Il déteste le froid autant qu’il aime profiter de la vie et offre généreusement ses fruits, les corossols, qui sont un vrai délice. Ils sont même consommés avec du lait ou une glace dans de nombreuses régions du monde.

Si je vous ai intrigués, et bien... Il ne vous reste plus qu'à choisir lequel de ces arbres planter !

Aller sur Treedom Découvrez Treedom Business