Racines de mots - lectures de printemps

Mar 23, 2022 | écrit par:

Une rencontre entre littérature et nature. La rubrique dédiée aux livres qui parlent d’environnement et de durabilité. Fleurs et plantes, cadeaux d’amour, symboles intemporels de gentillesse et de civilisation. Avec le printemps qui approche à grands pas, nous vous conseillons trois titres, entre romans et guides uniques, pour découvrir le monde de la nature !

Quelle est donc cette fleur ? - Aichele Dietmar

quelle est donc cette fleur

Aichele Dietmar est le point de départ idéal pour un voyage en pleine nature. L’auteur allemand et célèbre botaniste a, en effet, consacré toute sa vie à l’étude du monde naturel. Il a vécu au XIXe siècle et fut à l’origine de cette révolution culturelle typique des années du boom économique. L’idée de base est louable : rendre le monde des fleurs accessible en créant un guide à la portée de tous, même des non-spécialistes. Dans Quelle est donc cette fleur ? l’étonnante nouveauté est la subdivision du livre par couleurs, permettant ainsi une recherche rapide et immédiate. Chaque section contient encore d’autres classifications, avec des tableaux décrivant la campagne, les prairies, les étangs et les formes des fleurs.

Les lire est presque un jeu, un livre parfait à emporter pour une promenade en sac à dos.

Se faufiler entre les pages

Cette fois, aucune citation, parcourons les pages avec les magnifiques photos de Gaetano Lamberti, connu sur Instagram sous le pseudo de @tannus, qui évoque si bien leur beauté.

foto di Gaetano su Ig @tannus

L’année du Jardinier - Karel Čapek

lannée du Jardinier

Karel Čapek était l’un des écrivains tchèques les plus célèbres du XXe siècle. On se souvient de lui comme journaliste et dramaturge, mais c’était aussi un grand amoureux du monde végétal. L’année du Jardinier peut être défini comme un journal public sur la vie du jardin et de ceux qui l’entretiennent, une étrange et nouvelle version de ses souvenirs personnels. Ce qui frappe dans ce petit livre, c’est son ironie mordante, sans rien céder au romantisme. Prendre soin des plantes exige des efforts et des erreurs, des questions à résoudre et une attention constante, mais cela offre aussi des joies et des divertissements inattendus.

S’occuper de la nature est, selon Capek, une école de vie. Grâce à elle, nous apprenons, ou du moins nous améliorons, l’art de la patience, l’écoute de ce qui nous entoure.

Se faufiler entre les pages

Parfois, nous avons l’impression de sentir la pourriture, encombrés des résidus secs du passé ; mais si nous pouvions regarder comment les pousses grasses et blanches se frayent un chemin dans cet ancien terreau appelé aujourd’hui ; combien de graines germent en secret, combien de vieilles plantes sont rassemblées et concentrées en un bourgeon vivant, qui explosera un jour en une vie florissante ; si nous pouvions regarder entre nous le fourmillement secret de l’avenir, nous nous dirions évidemment quelle grande folie sont notre mélancolie et notre méfiance ; et que le mieux de tout est d’être une personne vivante ; c’est-à-dire une personne qui grandit.

Le Jardinier Amoureux - Rudolf Borchardt

Le jardinier amoureux

Remontons le temps pour arriver jusqu’à lui, Rudolf Borchardt. L’écrivain d’origine juive a vécu entre les XIXe et XXe siècles. C’était un bon traducteur et un poète connu, observateur attentif d’un monde dévasté par la douleur de la guerre, sensible à la nature. Le Jardinier Amoureux est le résumé de sa pensée, une œuvre d’une valeur extraordinaire qui échappe à toute définition. L’écrivain a patiemment créé un titre unique qui, dans une longue exploration à travers les siècles, raconte l’évolution des jardins. Les explications détaillées et les descriptions des plantes et des fleurs sont passionnantes, enrichies, de temps à autre, de phrases qui invitent à la réflexion. Un texte doux, qui semble nous dire : il n’y a rien de plus beau et de plus vrai que la graine fragile d’où naît la Vie.

Se faufiler entre les pages

La fleur appartient à l’infini et le jardin ne veut pas se perdre dans l’infini, mais se consoler avec la limite.

Bonne lecture !

Épisodes précédents

. Racines des mots - Les femmes et la nature
. Racines des mots - Pour la Saint-Valentin
. Racines des mots - À travers les bois
. Racines des mots - Balade en montagne

 

Aller sur Treedom Aller à Treedom Business